[ RH Power ] La guerre de l'image en RH

Enjeux d’influence, de représentation, de perception ou encore d’impact : comment les RH peuvent-ils remporter la guerre de l’image aujourd’hui en entreprise ? Le plateau de RH Power accueille Thomas Chardin, Dirigeant fondateur de Parlons RH pour aborder ce thème passionnant et donner des clés de succès aux professionnels RH.

 

HubSpot Video

 

1.Être visible et se distinguer

Les professionnels des RH sont aujourd’hui confrontés à des guerres multiples. D’abord, celle des talents qui comporte 3 grandes batailles : l’attractivité, la fidélisation et l’engagement. Les RH font également face à la guerre de l’attention : chaque internaute a un “temps de cerveau disponible” limité que les marques, médias et politiques alimentent en permanence. C’est un enjeu majeur pour les RH, qui doivent en prendre conscience pour se distinguer, notamment au travers de techniques et d’outils utilisés en marketing et en communication.

2. Incarner la fonction RH

99% des RH déclarent se sentir utiles dans leur métier et 73 % pensent que les salariés ont une bonne image d’eux (Baromètre Payfit x Tissot). A contrario, 64% d’entre eux déclarent qu’ils ont mauvaise presse auprès des médias. Comment expliquer cette différence de perception ? Pour Thomas Chardin, c’est souvent lié à une méconnaissance des enjeux de la fonction : “Je trouve qu’il y a un défaut de communication, [...], de pédagogie des professionnels des RH, tant en interne qu’en externe”. La fonction doit être mieux connue et mieux comprise, et cela passe par la gestion des paradoxes en trouvant le bon équilibre entre confidentialité et transparence. Le RH doit communiquer avec finesse auprès de ses clients internes et externes, sans toutefois être dans la sur-promesse. Thomas développe : “Il ne s’agit pas de se la raconter, il s’agit de se raconter avec sincérité, avec des éléments de preuve [...] en utilisant des techniques digitales ou du social media par exemple”.

 

3.Le rôle clé de la confiance

Comment gérer sa guerre d’image en interne et en externe ? S’il existe autant d’enjeux RH que d’entreprises, la confiance joue un rôle essentiel selon Thomas, qui décline 3 grands axes pour gagner la guerre de l’image en tant que RH :

  • Avoir confiance dans le projet pour donner du sens à l’action
  • Avoir confiance dans la direction, le management et les pairs
  • Avoir confiance en soi en tant que RH

Thomas insiste sur ce dernier point : les DRH doivent s’affirmer pour mieux répondre à leurs enjeux. Et cela implique d’avoir en tête des objectifs clairs et précis quant à leur rôle au sein de l’entreprise. Quelle est leur mission ? Qu’est-ce qui contribue à la valeur ajoutée de l’entreprise ? Il s’agit de déléguer les activités non contributives à la performance, comme par exemple la paie. Au-delà de ce travail de fond, il s’agit aussi de travailler la forme, et de se soucier des perceptions des clients internes et externes de la fonction RH. Qui sont-ils ? Quelles sont leurs frustrations ? On ne peut pas corriger une image sans avoir une idée claire des axes de progression. Enfin, dernier point essentiel pour Thomas : changer de posture en passant du courage à l’audace. Plutôt que d’absorber les chocs, on attend désormais des RH de la prise de risque, de considérer l’échec potentiel comme une étape vers la réussite. C’est la clé pour étendre l’influence des RH dans l’entreprise.

 

4. 4 conseils opérationnels à mettre en place dans votre entreprise

Et après ? Pour répondre à la guerre de l’image de façon concrète auprès des candidats, Thomas livre 4 pré-requis à soigner : 

  • Le site carrière

Il se limite la plupart du temps à une liste d’offres d’emploi. Il faut changer de perspective et être intéressant pour le candidat et non intéressé par sa candidature. 

  • Le SEO 

Il est essentiel d’être bien référencé sur les métiers que l’on propose et sur son secteur d’activité pour être facilement identifié par les candidats potentiels.

  • Les offres d’emploi 

Toujours dans cette même logique candidate-centric, répondre à la question “Pourquoi devrais-je vous rejoindre ?” plutôt que d’insister sur ce que l’on attend du candidat. 

  • Social media 

Thomas conseille de se soucier de sa présence sur les réseaux sociaux et d’effectuer un suivi de sa notation en tant qu’employeur pour identifier les marges de progression.

En bref, traiter l’essentiel dans un premier temps, avant de s’emparer d’approches de pointe inspirées du marketing telles que l’inbound recruiting ou le marketing programmatique RH.

Golden Bees
Golden Bees
À la croisée du conseil et de la tech, Golden Bees - filiale de Figaro Classifieds - est la première agence de marketing programmatique RH en Europe. Créée en 2015, Golden Bees oeuvre à mettre les RH au coeur de la performance de l’entreprise, et intervient sur le conseil média, technologique ou encore l’analyse de données RH. Golden Bees optimise la digitalisation et l’organisation de la chaîne du recrutement des entreprises, pour permettre aux recruteurs d’améliorer la performance de leur stratégie de communication RH et de sourcing, quels que soient leurs partenaires actuels ou futurs. Notre mission est simple et pourtant essentielle : apporter un ROI mesurable et pertinent aux entreprises.

Related Posts

[Baromètre] Marché de l'emploi en ligne : 2e trimestre 2022

Comme chaque trimestre, Golden Bees partage son nouveau baromètre de l’emploi en ligne. Zo...

[ Disrupt HR ] La pénurie des talents n’existe pas

David Bernard, CEO & fondateur d'Assessfirst était sur la scène du Grand Rex à l’occas...

[ RH Power ] La guerre de l'image en RH

Enjeux d’influence, de représentation, de perception ou encore d’impact : comment les RH p...