Contactez-nous : +33(0)6.30.67.98.10

La rédaction d’une offre d’emploi est une étape cruciale du processus de recrutement. Premier point de contact avec le candidat, elle impacte considérablement le volume et la qualité des candidatures. Comment rédiger une annonce attractive ? Quelles sont les bonnes pratiques pour optimiser les performances de vos offres ? Nous mettons les données à votre service : découvrez nos conseils pour rédiger une offre attractive et mettez toutes les chances de votre côté pour attirer les bons candidats.

Rédiger des annonces de recrutement plus attractives

1. Un titre court et impactant

Soyez précis : dans un test mené par une entreprise américaine, le terme “caissier” a par exemple surpassé le terme “membre de l’équipe” avec plus de 60% de candidatures supplémentaires. Même constat pour les terminologies spécifiques à votre industrie : les abréviations ou intitulés spécifiques fonctionnent mieux que les termes génériques (+40% de candidatures). 

Logique : de la même façon que pour une recherche classique, les résultats d’une recherche sur un moteur d’emploi sont classés selon leur pertinence. Un mot-clé couramment utilisé par votre candidat type vous permettra de bien vous positionner dans ses résultats de recherche, à l’inverse d’un intitulé abstrait du style “Solution Evangelist” ou “Office Hero”. Pour connaître les meilleurs mots-clés pour votre offre, appuyez-vous sur Google Trends. Cet outil vous donnera de bonnes indications pour déterminer l’attractivité de vos intitulés.

Soyez également attentif au nombre de caractères de votre intitulé. Par exemple, nous conseillons d’utiliser moins de 65 caractères pour être bien référencé sur Google for Jobs.

 


Pour aller plus loin 👇Infographie - Optimiser ses offres pour Google for Jobs


2. Checklist des informations indispensables pour les candidats

Une bonne offre d’emploi doit contenir en premier lieu les informations suivantes : la présentation de l’entreprise, les enjeux du poste, les missions, le profil recherché et le type de contrat proposé. On retrouve d’ailleurs ces informations essentielles sur la majorité des offres publiées par les recruteurs : ce sont les “classiques” d’une annonce. Mais les candidats attendent aussi d’autres informations… que les recruteurs ne mentionnent pas toujours. Parmi elles, on trouve :

  • Le lieu de travail : nous vous conseillons de préciser la ville, le code postal, la région et le pays pour une visibilité maximale. Un impératif là encore lié au référencement : une offre avec une localisation précise sera mieux référencée lors d’une recherche localisée.

  • La rémunération : Les études montrent que ce critère revêt une grande importance aux yeux des candidats. Inclure une fourchette de salaire dans votre offre pourrait faire augmenter le nombre de candidats de 50% ! Mais attention : les candidats décrient aussi les salaires inadaptés aux postes proposés. Avant d’afficher le niveau de salaire, assurez-vous que la rémunération proposée pour le poste est au niveau - voire au-dessus - de la moyenne du marché. Consultez les Informations du Marché du Travail - un portail créé par Pôle Emploi pour répertorier les informations liées aux salaires pratiqués par poste, secteur et région - ou le simulateur de salaire de l’Apec pour en savoir plus.

3. La description du poste

 

Autre élément à prendre en compte lors de la rédaction d’une offre d’emploi : la description du poste. Selon une étude américaine, les candidats passent en moyenne 49 secondes sur une description pour décider qu’une offre ne leur correspond pas, et 76 secondes s’ils considèrent qu’elle est digne d’intérêt. Comme le titre, il faut donc faire synthétique et impactant, en s’inspirant des bonnes pratiques SEO en matière de contenu pour retenir l’attention du candidat :

  • Diviser la description en plusieurs paragraphes
  • Privilégier phrases courtes

  • Mettre des mots en gras

 

A titre indicatif, les études menées par différents acteurs du recrutement montrent que la longueur optimale pour une offre oscille entre 700 et 2000 caractères - soit environ entre 150 et 300 mots.

Sur le fond, on note deux points de vigilance pour rédiger une offre attractive :

    • Le syndrome du mouton à 5 pattes : Veillez à ne pas exiger trop de compétences pour votre offre - ou précisez du moins qu’il est possible de postuler sans remplir la totalité des critères. Cela vous priverait d’une bonne partie des candidats, qui s’insurgent contre les offres qui dessinent le profil d’un mouton à 5 pattes.

    • L’annonce sans âme : Sans vouloir être original à tout prix, faites transparaître l’identité de votre entreprise derrière vos annonces. Selon notre étude sur les attentes des candidats, l’engagement de l’entreprise a un impact considérable dans les choix des candidats. 37% des 18-34 ans disent être influencés par les actions d’engagement et de solidarité de la part de l’entreprise dans le choix de leur job. Les chiffres Figaro Recruteur témoignent eux aussi de cette quête de sens : 78% des cadres estiment que la cause environnementale pourrait les influencer dans le choix d’une entreprise en cas de changement de job. Evitez donc l’introduction stéréotypée du type “Entreprise leader sur son marché [...]”. Parlez de votre raison d’être, de l’histoire de l’entreprise et de sa mission, de vos valeurs et de votre impact… Bref, incorporez un peu de storytelling pour donner du relief à votre offre - et surtout, ne pas perdre votre candidat en cours de route.

4. S’adapter aux nouveaux usages des candidats

a) Proposer une offre d’emploi augmentée

Une image vaut mille mots, et c’est aussi vrai pour vos offres d’emploi. Les candidats apprécient beaucoup ce format immersif en recrutement. Quoi de mieux qu’une vidéo pour découvrir les valeurs d’une entreprise, qui de mieux qu’un employé pour présenter les défis qui l’animent au quotidien ?

Notre conseil : testez de nouveaux formats pour vos annonces. Insérez des vidéos, des photos pour mieux véhiculer votre culture d’entreprise. Ces contenus peuvent paraître longs à produire, mais ils portent leurs fruits : selon le jobboard américain CareerBuilder, les annonces avec vidéo reçoivent 34% de candidatures supplémentaires ! Côté sujets de communication vidéo, la Super Agence dénombre 4 grands axes pour le recrutement : les interviews de collaborateurs, les visites virtuelles de bureaux, les “vis ma vie” et les présentations.

 

b) Être présent là où le candidat se trouve

Rendre ses offres d’emploi plus attrayantes, c’est aussi s’adapter aux nouveaux usages qui se développent. Selon l’IFOP, 1 cadre sur 4 postule depuis son mobile, surtout les jeunes diplômés qui veulent candidater en quelques clics. D’où l’intérêt de simplifier vos descriptions, mais aussi vos pages de candidatures. Elles doivent être responsive, mais aussi épurées pour ne pas décourager les candidats. Les chiffres sont sans appel : le taux de candidature diminue de 365% quand le processus de candidature dure plus de 15 minutes. Efforcez-vous de limiter vos demandes aux critères essentiels, en-dehors de la traditionnelle lettre de motivation et du CV. En somme : pensez expérience candidat.

Au-delà des appareils utilisés par les candidats, les espaces de recrutement eux-mêmes évoluent. Notre étude sur l’expérience candidat en témoigne : en 2020, 29% des candidats en recherche active ne passent plus par les sites d’offres d’emploi, et 36% d’entre eux passent par les réseaux sociaux pour s’informer. Pour recruter efficacement, le recruteur moderne doit donc élargir ses horizons. Il doit multiplier les points de contact, et étendre sa recherche aux candidats passifs. Le recrutement programmatique peut être une solution pertinente pour toucher ces profils.

Cette solution RH innovante permet de cibler des internautes selon les critères définis en amont par le recruteur, puis de les exposer à des offres d’emploi sous forme de publicité. Et ce, sur l’ensemble du web. Un internaute pourra ainsi découvrir une offre d’emploi sous forme de bannière publicitaire en consultant ses media favoris, en écoutant de la musique sur Spotify ou encore en navigant sur Facebook. La programmatique table aussi sur un contexte de diffusion adapté, aux heures et jours les plus pertinents pour toucher vos candidats. En bref : une solution efficace pour s’adapter aux usages mouvants des candidats.

 

Vous avez coché toutes les cases ? Félicitations ! Il ne vous reste plus qu’à passer à l’étape suivante - la diffusion. Psssst : pour aller plus loin, découvrez nos conseils pour optimiser chaque étape de votre recrutement  👇