Contactez-nous : +33(0)6.30.67.98.10

La sincérité… Il n’est pas simple de la définir et de lui donner corps au sein des entreprises. Elle prend des formes multiples : il s’agit tantôt d’une valeur, tantôt d’un comportement, parfois d’une compétence. Quels que soient les mots employés et la définition qu’on leur donne, l’objectif reste le même : être et rester vrai. Comme l’exprime si bien Bruno Soubiès, fondateur de DisRHupt, dans son intervention au cours de l'édition 2020 de Disrupt HR Paris, la sincérité est puissante et présente de nombreuses vertus dans le contexte professionnel. De son parcours, il nous livre 3 conseils, 3 commandements pour redonner à la fonction de DRH ses lettres de noblesse. 

 

1. Opérationnel, tu resteras

Maintenir la proximité avec le terrain, les équipes RH, leur vécu et les difficultés qu’elles rencontrent est une démarche essentielle pour entretenir le lien, rester à l’écoute et apporter des solutions concrètes. Ce contact rapproché avec les problématiques opérationnelles est le meilleur allié du DRH pour capter et gérer les attentes des collaborateurs. Par sa disponibilité, son accessibilité, le/la DRH encourage un climat de confiance qui renforce son rôle et son utilité. Derrière cela, Bruno Soubiès pointe du doigt les dérives auxquelles les fonctions de direction (mais pas que) sont souvent confrontées : réunions interminables, projets stratégiques qui peinent à se concrétiser, éloignement du terrain… Sans passer d’un extrême à un autre, il n’est pas question d’opposer réflexions stratégiques et gestion opérationnelle, mais plutôt de retrouver le juste équilibre.

 

2. Un guide, tu seras

On pourrait résumer ce conseil en une phrase : celui qui sait est celui qui fait. Cela invite à revoir la posture de DRH. Plus qu’un titre ou un pouvoir, il s’agit d’exercer son leadership en accompagnant ses collaborateurs, en étant à leurs côtés et non au-dessus d’eux. Ce positionnement horizontal, plus solidaire et complémentaire, vise à reconnaître plus équitablement la valeur de chacun, son expertise et à la laisser exister pleinement, à éclore un peu plus chaque jour sans chercher à l’étouffer. Dans ce cadre, le DRH devient un partenaire du quotidien dont le rôle premier est de soutenir, accompagner, protéger et transmettre à ses équipes.


 

Comment bien choisir son partenaire de sourcing RH ? Zoom sur les 

👇 10 critères incontournables dans notre BizTalk 👇

Replay BIZTALK 10 critères pour bien choisir son partenaire de sourcing


3. Ton entreprise, tu estimeras

La tentation est grande de regarder ce que font les autres, de chercher à l’extérieur les talents tant convoités, les bonnes pratiques RH si chères à nos yeux. Et si nous avions déjà ce que nous cherchons ? S’il suffisait simplement aux DRH de mieux identifier en interne les richesses dont ils disposent et qui ne demandent qu’à éclore ? C’est le postulat de Bruno Soubiès qui nous invite à nous concentrer sur ce qui se passe à l’intérieur de l’entreprise, à identifier les initiatives, les pépites présentes, les réussites pour s’en inspirer et stimuler la créativité. C’est en regardant sa propre entreprise avec un regard bienveillant que nous renforcerons l’attachement que nous avons pour elle et encouragerons l’innovation dans notre gestion des ressources humaines.