Professionnels du recrutement, et si vous passiez du courage à l'audace ? Depuis son lancement, la HR FAMILY donne la parole à des experts et professionnels inspirants ! Dans ce nouvel épisode, Thomas Chardin, fondateur et dirigeant de l'agence Parlons RH, prend la parole. Pour vous, il dresse un tableau pragmatique basé sur une approche systémique de la transformation RH... pour passer du courage, à l'audace !

La HR FAMILY vous présente son épisode #5

DRH - Pourquoi passer du courage à l'audace ?
Thomas Chardin - Dirigeant fondateur de Parlons RH

 

 

Abonnez-vous aux vidéos de la HR FAMILY !
💛 Suivre les tendances RH
💛 Être informé de la sortie d'une nouvelle vidéo avant tout le mondeS'abonner

Interview de Thomas Chardin par Golden Bees 

Bonjour, peux-tu te présenter ? 

Thomas Chardin : " Bonjour ! Je suis Thomas Chardin et j’ai le plaisir de diriger une agence que j’ai fondée il y a maintenant 8 ans qui s’appelle Parlons RH. "

 

Quels sont pour toi les grands enjeux de la fonction RH ?

T. C. : "Premier enjeu : la guerre économique. Les DRH y sont évidemment soumis.

Deuxième enjeu : la guerre de l’attention. N’oublions pas que l'on est dans une société de communication. Chaque média, chaque marque, cherche à capter le temps de cerveau disponible, et cela est aussi vrai pour la fonction RH. Un candidat est aussi, une forme de consommateur dont on cherche à capter l’attention. Charge aux DRH de bien appréhender cette guerre de l’attention. Il faut être intéressant pour sa cible, et ne pas être uniquement intéressé par elle.

Guerre économique, guerre de l’attention et puis bien sûr la troisième guerre que vous connaissez bien : la guerre des talents."

 

Peux-tu nous en dire plus que la guerre des talents ?

T. C. : " Selon moi, la guerre des talents se divise en trois batailles.

D’une part la bataille de l’attractivité. On résume parfois la guerre des talents à cette problématique, à cet enjeu d’attractivité. Le fait d’attirer les talents à soi. En effet, les enjeux de recrutement explosent. Aujourd’hui, selon l’étude des mouvements de main-d’œuvre de Pôle emploi sur 700 000 établissements français, 50,1% des entreprises ont des difficultés de recrutement

La deuxième bataille, c’est la bataille de la fidélisation. Cela ne sert à rien d’embaucher des personnes si elles ne restent pas. En France, le turn-over a doublé en 20 ans. Est-ce que l'on a doublé pour autant les moyens de mettre sous contrôle le turn-over et de le réduire ? 

Nous terminerons par la bataille de l’engagement. L’engagement peut se décliner selon deux axes : l’absentéisme moral et l’absentéisme physique.

Pour conclure, la guerre des talents, c’est gagner ces trois batailles. C’est une approche systémique qu'il convient d’avoir."

 

La marque employeur est-elle une réponse à cette guerre des talents ?

T. C. : " La marque employeur n’est pas la solution miracle, au contraire, c’est plutôt une méthode holistique, globale, qui permet d’adresser de façon complète les enjeux d’attractivité, de fidélisation et d'engagement.

Le plus important dans la démarche employeur et même dans l’humanité de l’entreprise, c’est deux choses, c’est deux bénéfices essentiels : redonner du sens, redonner de la vision, où allons-nous ensemble ? Et, redonner du bon sens. "

 

Que doit donc faire la fonction RH pour gagner cette guerre ?

T. C. : " En plus de la démarche de marque employeur, je pense à trois axes d'actions :

Le premier, c’est appliquer le digital. Utiliser toutes les voies d’automatisation du digital pour re-concentrer sa valeur ajoutée sur le contact humain. Digital et humain ne s’opposent pas, ils se complètent.

Deuxième axe : s’acculturer avec les techniques du marketing. Il s’agit juste d’utiliser ces techniques pour booster sa marque employeur et développer l'expérience collaborateur.

Et enfin, adapter son organisation. La fonction RH, si elle se veut transformatrice de l’organisation, se doit elle-même de se transformer. Personnellement, je suis pour une re-centralisation de la fonction RH sur ses missions stratégiques, et je distingue bien des missions importantes des missions stratégiques. "

 

Penses-tu que la fonction RH ait la bonne posture ?

T. C. : " La fonction RH, les DRH, sont extrêmement courageux. Ils absorbent les chocs sociaux, juridiques, légaux, technologiques, sociétaux... en permanence. Et, ils le font extrêmement bien. Ça, c'est le courage.

Mais elle se doit d’être audacieuse la fonction RH, c’est-à-dire de se saisir des sujets comme le digital, l’expérience collaborateur, l’engagement des collaborateurs...  C'est à elle de se saisir de la transformation humaine des organisations, et d’aller défendre ce projet pour impliquer la direction, motiver les managers, embarquer le corps social... Ça, c'est le passage à l’audace. " 


A voir aussi dans la HR FAMILY :

Episode #1 - TOP 5 des conseils pour booster votre marque employeur dès l'entretien
Christel de FOUCAULT & Hélène LY 

 

Episode #2 - Madskills, buzz word ou réel enjeu pour les entreprises ?
Catherine Regeffe -Talent Acquisition & People Development


Episode #3 - Comprendre le RGPD pour les RH en moins de 5 minutes
Hubert Dunoyer de Segonzac, Avocat au Barreau de Paris & Délégué à la Protection des Données.

 

Episode #4 - Comment se préparer à l’obsolescence accélérée des compétences ?
Isabelle Rouhan,
Présidente de l’agence de recrutement Colibri Talent et co-fondatrice de l’Observatoire des Métiers du Futur


Bannière intérieur HR Family

 

Abonnez-vous aux vidéos de la HR FAMILY !
💛 Suivre les tendances RH
💛 Être informé de la sortie d'une nouvelle vidéo avant tout le mondeS'abonner

TÉMOIGNAGES CLIENTS

SYLVIE-ORREINDY-SNCF-RECRUTEMENT-GOLDEN-BEES

« Nous avons pu atteindre des profils difficiles à capter avec les canaux traditionnels tout en améliorant nos performances et nos retours sur investissement. »

Sylvie ORREINDY - Responsable Communication SNCF RÉSEAU
Nous contacter
Nos cas clients
PASCAL LORNE GO JOB  RECRUTEMENT PROGRAMMATIQUE GOLDEN BEES

« Nous avons réalisé des campagnes sur les moteurs d'emploi, les annonces sont plus ciblées, et surtout, les dépenses sont optimisées. C’est magique ! »

Pascal LORNE - Fondateur et CEO de Gojob
Nous contacter
Nos cas clients
Gwanaelle-de-La-roche-Golden-Bees-Manpower

« Golden Bees regroupe deux expertises clés : un savoir-faire dans le domaine du webmarketing et une connaissance de l’écosystème RH. Cette double expertise nous permet de travailler en bonne intelligence et d’optimiser en temps réel nos campagnes d’acquisition. »

Gwenaëlle DE LA ROCHE - Directrice Marketing et Prospective chez Manpower
Nous contacter
Nos cas clients
JOHAN CLAES RECRUTEMENT STIB GOLDEN BEES

« Nous n’avons pas des budgets extensibles, grâce à la programmatique nous pouvons sans cesse réajuster notre stratégie pour avoir les meilleurs résultats »

 
Johan CLAES - Employer Branding & Sourcing manager à LA STIB
Nous contacter
Nos cas clients
ERGALIS-GOLDEN-BEES-JEAN-JACQUES-DURIZY

« Grâce à Golden Bees nous obtenons des coûts d’acquisition candidats très intéressants, ce qui nous permet d’avoir un retour sur investissement bien supérieur comparé à nos outils de recrutement traditionnel. »

Jean Jacques DURIZY - Directeur Marketing & Communication Groupe Ergalis
Nous contacter
Nos cas clients
FLAVIEN CANDELA UPTOO RECRUTEMENT GOLDEN BEES

« Golden Bees redonne du pouvoir de décision aux processus RH grâce à des informations poussées qu’on ne trouve nulle part ailleurs ! » 

Flavien CANDELA - Head of Marketing chez UPTOO
Nous contacter
Nos cas clients
Vincent-BOHELAY-recrutement-casino

« Le Groupe Casino opère des campagnes de recrutement avec Golden Bees qui nous apporte de très bons résultats. Leur solution innovante nous permet d’apporter plus de visibilité à nos offres d’emploi. »

Vincent-BOHELAY - Responsable de l’emploi des jeunes et des partenariats chez Groupe CASINO
Nous contacter
Nos cas clients