Contactez-nous : +33(0)6.30.67.98.10

Les catégories socio-professionnelles ont-elles un impact sur les attentes professionnelles des candidats ? Nous avons interrogé près de 800 actifs pour étudier les différences de perception entre les ouvriers, les employés et les cadres. Critères de satisfaction professionnelle, modalités de recherche d’emploi ou encore vision professionnelle : découvrez les résultats de notre étude.

Covid-19 - Quelles attentes selon les CSP👇 ACCÉDEZ À L'INFOGRAPHIE 👇

ATTENTES PROFESSIONNELLES EN CONTEXTE DE CRISE : QUELLES DIFFÉRENCES SELON LES CSP ?

 

1. Les attentes professionnelles des ouvriers

a. L’importance de la réputation dans le choix de l'employeur

Les ouvriers sont attentifs à l’ambiance de travail lorsqu’ils évaluent un employeur potentiel. Les informations jugées les plus importantes sur l’employeur sont : 

#1 : Les projets en cours dans l’entreprise
#2 : La satisfaction des employés
#3 : Sa réputation en tant qu’employeur

Ils prennent majoritairement leurs renseignements auprès de leur réseau : 34% des ouvriers privilégient le bouche-à-oreille pour se renseigner sur une entreprise.

Ils sont globalement réceptifs à l’approche directe des recruteurs (43%), bien que légèrement moins en comparaison avec les autres CSP étudiées. 

L’approche la plus plébiscitée par les ouvriers est l’offre d’emploi sous forme de publicité : 45% des ouvriers se disent réceptifs à ce type d’approche. Le recrutement programmatique est une solution particulièrement pertinente pour les recruteurs souhaitant toucher cette cible. Il pourra être utile de mener également des campagnes marque employeur pour mieux valoriser la satisfaction des employés et les projets en cours dans l’entreprise et convaincre plus facilement les profils recherchés.

 

b. Des perspectives professionnelles peu impactées par la crise

Les ouvriers considèrent majoritairement (37%) que la crise sanitaire n’a pas eu d’impact sur leur employabilité. Ils sont en revanche 54% à avoir envisagé un changement de carrière depuis le début de la crise sanitaire : ils semblent ouverts à de nouveaux horizons professionnels. Appuyez-vous sur leurs critères de satisfaction professionnelle pour les convaincre de vous rejoindre : le salaire, le bien-être au travail et l’équilibre vie professionnelle / vie privée seront les leviers majeurs pour séduire cette cible.

 

2. Les attentes professionnelles des employés

a. Le bien-être, un critère essentiel

Les 3 principaux critères de satisfaction professionnelle pour les employés sont : 

#1 : Le bien-être au travail (41%)
#2 : L’équilibre vie pro vie privée (35%)
#3 : Le salaire (35%)

Les employés priorisent le bien-être au travail et l’équilibre vie professionnelle/vie privée.

C’est la seule CSP qui ne place pas le salaire en première position. 

Ils s’informent majoritairement via la recherche Google (24%) et le site de l’entreprise : deux supports sur lesquels vous pouvez capitaliser pour mettre en valeur vos atouts employeurs et vous démarquer. Les employés sont ouverts à l’approche directe de recruteurs, et le sont encore plus aux offres d’emploi sous forme de publicité (51%). Il s’agit là aussi d’une cible qu’il sera pertinent d’approcher avec le recrutement programmatique.

 

b. Une CSP confiante en l’avenir

43% des employés estiment que la crise n’a pas eu d’impact sur leur employabilité. Les employés semblent confiants en leur avenir professionnel, et sont nombreux à réfléchir à de nouveaux horizons professionnels : près d’un employé sur deux affirme avoir réfléchi à un changement de carrière depuis le début de la crise sanitaire.

 

3. Les attentes professionnelles des cadres

a. Une CSP très réceptive aux approches de recrutement

Les cadres sont globalement ouverts à l’ensemble des approches de recrutement (recruteur direct, cabinet de recrutement, publicité). Ils sont 59% à être ouverts à l’approche directe d’un recruteur, et 53% à être réceptifs aux offres d’emploi sous forme de publicité.

Les cadres sont résolument digitaux dans leur recherche d’informations vis-à-vis d’un employeur potentiel : 

  • 26% d’entre eux s’informent par le biais d’une recherche Google
  • 23% des cadres se renseignent sur le site de l’entreprise

Assurez-vous donc de bien mettre en valeur vos atouts employeur sur vos supports digitaux et de mettre en avant les critères de satisfaction professionnelle les plus importants pour les cadres. Selon notre étude, leurs 3 principaux critères sont aujourd’hui : 

#1 : Le salaire (41%) : + 7 points par rapport à avant la crise
#2 : L’équilibre vie professionnelle/vie privée (39%) : + 6 points par rapport à avant la crise
#3 : Le bien-être au travail (34%) : +2 points par rapport à avant la crise

Les critères majeurs de satisfaction des cadres sont restés les mêmes avant et après la crise. On observe cependant que le salaire et l’équilibre vie professionnelle/vie privée ont gagné en importance. Ce sont deux éléments à prendre en compte dans vos communications marque employeur et dans votre stratégie de recrutement pour vous rendre plus attractif auprès de cette cible.

 

b. Un avenir professionnel stable

Près de la moitié des cadres estiment que la crise sanitaire n’a pas eu d’impact sur leur employabilité. Ils sont en revanche susceptibles, comme les autres catégories socio-professionnelles, de changer de carrière : 51% des cadres y ont réfléchi depuis le début de la crise. 

 

👇 ACCÉDEZ À L'INFOGRAPHIE 👇

ATTENTES PROFESSIONNELLES EN CONTEXTE DE CRISE : QUELLES DIFFÉRENCES SELON LES CSP ?

 

 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :